Szentendre

Szentendre et Romai Part, une journée au bord du Danube

Que font les Budapestois l’été, lorsque la chaleur s’abat sur la ville ? Si certains s’évadent au lac Balaton, d’autres préfèrent rester dans le coin et profiter de la fraîcheur des rives du Danube pour se relaxer. Pas besoin donc de passer des heures coincés dans les bouchons pour s’offrir une petite escapade depuis Budapest, il suffit de prendre le HÉV, l’équivalent local du RER, voire le bateau, et de filer vers le nord de la capitale.

Pour notre balade estivale du jour, direction Szentendre à une vingtaine de kilomètres au nord de Budapest. avec une petite pause fraîcheur au retour sur les berges du fleuve, au Romai Part.

Szentendre

Szentendre est connue des Budapestois (et aussi des touristes) pour être un petit village pittoresque d’artistes au nord de Budapest, facilement accessible, où l’on peut s’évader le week-end pour acheter de l’artisanat local ou simplement déguster une glace au bord du fleuve.

Mais au-delà de ses musées et galeries d’art, Szentendre est un vrai lieu d’histoire, ce qui explique son caractère particulier. Historiquement peuplée par des Serbes, Szentendre s’est principalement développée au début du vingtième siècle au cours desquels elle est devenu le repère des artistes, entraînant dans leurs sillages admirateurs, galeries d’art et cafés typique. Ce mélange détonnant donne tout son charme au village, entre petites ruelles fleuries, rues animées à l’ambiance méditerranéenne et églises à chaque coin de rue.

Szentendre est facilement accessible depuis le centre de Budapest grâce au HÉV 5. en descendant à la station « Szentendre ». De là, le centre historique n’est qu’à quelques pas.

Fő ter (littéralement « place principale »), avec ses petites maisons baroques, est la place centrale de la ville. Dans le fond de la place, on aperçoit l’église orthodoxe Blagovesztenszka, principal témoignage du passé serbe de la ville.

Situé dans une rue attenante, le musée Kovács Margit Múzeum présente l’oeuvre de Margit Kovács, grande sculptrice, connue notamment pour ses statues de céramique. Au bout de la rue s’ouvre le Duna korzó, promenade au bord du Danube où s’alignent restaurants et marchands de glace (et aussi route départementale).

Visible de nombreux recoins de la ville, de l’église serbe (Belgrád-székesegyház), domine le village avec son joli clocher rouge. Située sur la coline en face, sur une petite place pavée, l’église catholique Saint-Jean Baptiste (Keresztelő Szent János-plébániatemplom) lui répond avec son clocher jaune.

En somme, que l’on soit là pour flâner, pour visiter les galeries d’art ou pour découvrir l’artisanat local, Szentendre es une très belle destination pour s’évader quelques heures de la ville.

Légèrement à l’extérieur du centre, le musée en plein air du Skanzen (Szabadtéri Néprajzi Muzeum – Skanzen) présente l’architecture des différentes régions du pays.

ROMAI PART

Une fois dégusté notre poids en glace, et arpenté suffisamment les petites rues de Szentendre, nous reprenons le HÉV direction Budapest en faisant un stop à la station Rómaifürdő. De là, les bords du Danube ne sont qu’à quelques pas.

Le nom de la station « Rómaifürdő » signifie littéralement « bains romains » et fait référence au passé antique de la ville. C’est en effet à cet endroit qu’était installée la ville romaine d’Aquincum, base militaire romaine qui marquait les frontières de l’Empire romain. Les ruines de la cité antique sont encore aujourd’hui visibles au musée d’Aquincum.

Aujourd’hui encore, les budapestois se rendent dans le quartier pour y prendre des bains dans les sources du coin, l’activité thermale s’y étant particulièrement développée au début du vingtième siècle avec l’ouverture des thermes de Csillaghegy et autres piscines.

Mais ce qui fait surtout le charme du quartier, ce sont ces petites rues ombragées où l’on aperçoit de belles maisons à travers les grillages. Au fur et à mesure que l’on se rapproche du bord de l’eau, on croise de plus en plus de stands de poissons frits, de glaciers, de piscine, et d’anciennes cabanes d’aviron. Les quais du Danube sont aujourd’hui aménagés en une agréable promenade au vert.

Il règne sur cet endroit (à seulement une demi-heure de l’hypercentre de Budapest), une douce ambiance de station balnéaire.

En somme, une très agréable manière de passer l’après-midi au bord de l’eau par une belle journée d’été à Budapest, avant de reprendre le ferrry pour redescendre vers le centre.

*

Pour retrouver cet article sur Pinterest :

Retrouvez moi également sur Instagram:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s