Lausanne et les rives du Lac Léman

Profitant des vacances, nous sommes partis cet été faire un tour en train/bus en Europe Centrale avec pour objectif de rallier Budapest depuis Lyon (et ensuite d’en revenir). Un voyage de trois semaines qui nous a emmené jusqu’à la Suisse, (très brièvement jusqu’au Lichtenstein), l’Autriche, la Hongrie, la Slovénie et l’Italie.

Lausanne fut la première étape de notre périple. La ville présente l’avantage d’être située à mi-chemin entre Lyon et Zürich (point de départ du train de nuit pour Vienne) et surtout de bénéficier du cadre magnifique du lac Léman et des terrasses de Lavaux. C’est donc avec une paire de basket de randonnée dans une main et un maillot de bain dans l’autre que nous avons débarqué à Lausanne après un peu moins de quatre heures de bus depuis Lyon.

Lausanne, quatrième ville du pays (après Zürich, Genève et Bâle) se décompose principalement entre la vieille ville située sur les hauteurs, les quartiers balnéaires du bord du lac situés en contrebas et les quartiers du Flon et de la gare situés quelque part entre les deux. Résultat : la ville est penchée et l’on passe son temps à monter et descendre quelle que soit notre destination (heureusement le réseau de transport en commun est extrêmement bien développé).

Pour point de chute, nous avions choisi un hôtel situé dans le quartier de la gare, très central. C’est de là que nous sommes partis explorer la première ville de notre voyage.

La vieille ville

La vieille ville est dominée par la Cathédrale (protestante) Notre-Dame dont on aperçoit les tours çà et là entre les immeubles en se baladant dans le centre. Depuis le parvis de la Cathédrale une très belle vue s’ouvre sur le lac Léman.

Vue depuis le parvis de la Cathédrale
Vue depuis le parvis de la Cathédrale

Les quelques rues autour de la Cathédrale sont particulièrement calmes (surtout lors de notre visite, le 1er août, jour de la fête nationale suisse) et permettent d’accéder au Château Saint-Maire (construit au 14ème siècle et qui abrite aujourd’hui le siège du Conseil d’Etat du Canton de Vaud) et au palais de la Rumine, beau bâtiment de style italien.

Le Château Saint Maire

Légèrement en contrebas de la Cathédrale, la place de la Palud est la place piétonne la plus connue de Lausanne. C’est ici que se tient toutes les semaines un marché (dont les origines remontent au Moyen-Age). On peut également y admirer la Fontaine de la Justice, ainsi que l’Horloge de la Palud qui s’anime chaque heure entre 8 heures et 19 heures.

La place de la Palud

Le quartier du Flon

Le Flon est un quartier en pleine réhabilitation qui est devenu ces dernières années le nouveau place to be de Lausanne. Les entrepôts, tanneries et usines d’autrefois ont laissé la place à des boîtes de nuit et galeries d’exposition (là encore, tout était fermé lors de la notre passage, 1er août oblige…).

Depuis le quartier du Flon, on aperçoit également la Tour Bel-Air, premier gratte-ciel de Suisse construit en 1931. Très critiquée lors de sa construction, beaucoup de locaux avaient peur qu’elle finisse par dépasser la Cathédrale en raison de sa taille.

Le quartier de la gare

Le quartier de la gare est central et extrêmement pratique pour circuler dans la région de Lausanne (le réseau de train étant particulièrement dense). Il constitue un excellent point de chute, d’autant plus qu’il se situe à deux pas de la très jolie Esplanade de Montbenon et de son casino, ainsi que de la Plateforme 10. Ce quartier des musées accueille le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, dont le bâtiment moderne vaut le détour, le Musée de l’Elysée (musée de la photographie) ainsi que le Musée cantonal de design et d’arts appliqués contemporains.

Vue depuis le parc du Casino de Montbenon
Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Le quartier d’Ouchy

Le quartier d’Ouchy est situé sur les rives du lac Léman. Lieu de villégiature, il était particulièrement animé lors de notre passage, les lausannois flânant au bord de l’eau avec une glace (quand ils n’étaient pas carrément en train de se baigner), bercés par le son d’un festival de danse hip-hop se tenant sur les rives. Une très belle promenade aménagée permet de se rendre depuis Lausanne directement jusqu’aux terrasses de Lavaux.

C’est également ici que se trouve le Musée Olympique (le siège du comité olympique lui se trouve un peu plus loin près de la plage de Vidy). Le musée, moderne, vaut le détour ne serait-ce que pour admirer son beau jardin et la flamme olympique qui y brûle en dehors des périodes de compétition.

La plage de Vidy-Bourget

A deux pas du centre-ville, il est possible de se baigner gratuitement à la plage de Vidy-Bourget. Lors de notre passage, beaucoup de locaux avaient ramené leurs petits barbecues pour un pique-nique à base de brochettes et grillades (beaucoup se sont également fait réprimandés par la police – difficile de savoir si la pratique est interdite en temps normal ou s’il s’agissait juste d’une mesure exceptionnelle liée à la canicule).

A bientôt pour la suite de notre périple vers les Terrasses de Lavaux.

*

Retrouvez moi également sur Instagram :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s