Rue de Copenhague

Un week-end d’hiver à Copenhague

A une époque pas si lointaine, le mois de décembre était synonyme de marchés de Noël, de vin chaud et d’illuminations dans les rues. Mais l’année 2020 ayant décidé de ne rien faire comme les autres, l’ambiance est aujourd’hui un peu plus morose. L’occasion de se plonger dans des atmosphères scandinaves, en attendant que l’ambiance revienne un peu plus à la fête. Un article à déguster avec (idéalement) une tisane de Noël et un roulé à la canelle.

Rue de Copenhague

Copenhague aux alentours de Noël est une ville que l’on pourrait penser sortie d’un conte de fées. Le froid se mêle particulièrement bien aux sapins que l’on aperçoit à travers les fenêtres, aux couleurs chaleureuses des maisons ocres, aux odeurs de vin chaud qui s’échappent des stands du marché de Noël et aux petites bougies qui illuminent timidement l’entrée des boutiques.

Port de Nyhavn à Copenhague
Rue de Copenhague

Petit aperçu de notre visite virtuelle de la ville :

Nyhavn

Nyhavn est un peu la parfaite image de carte postale de Copenhague. Cet enchaînement de maisons colorées, aux tons jaune, ocre et bleu, alignées au bord du canal remonte au dix-septième siècle. Initialement, cette promenade était plutôt réservée aux marins et prostituées qu’aux touristes et aux familles en trottinette, mais les temps changent, et aujourd’hui c’est incontestablement la première attraction touristique de la ville. Au mois de décembre, les abords du canal sont agrémentés de petits stands vendant des douceurs de Noël, un bonus apprécié par le froid ambiant. Nyhavn abrite également l’ancienne maison de Hans Christian Andersen, le célèbre conteur, qui vécut plusieurs années au bord du canal.

Port de Nyhavn à Copenhague au Danemark
Port de Nyhavn à Copenhavn
Maison de Nyhavn à Copenhague
Port de Nyhavn à Copenhavn
Port de Nyhavn à Copenhavn
Copenhague

Le quartier d’Amalienborg et ses environs

C’est dans le quartier d’Amalienborg que l’on retrouve Amalienborg Plads, jolie place entourée de quatre palais identiques, avec en toile de fond l’église Marmorkirken et son impressionnante coupole. Aujourd’hui encore le roi et la reine du Danemark vivent à Amalienborg, dans une normalité à des années lumières d’autres familles royales. La reine Margrethe II s’illustre d’ailleurs par sa créativité et son talent puisque ses dessins de l’univers de Tolkien ont été publiés dans une des éditions anglaises du Seigneur des Anneaux.

C’est également dans ce quartier que l’on peut admirer la plus célèbre résidente de la ville, la fameuse Petite Sirène. Petite statue située sur un rocher sur l’eau, la (très) Petite Sirène est en général entourée d’une chaleureuse foule de touristes. Un beau spectacle à admirer tout de même (en faisant abstraction des usines que l’on voit dans le fond). L’occasion également de se replonger dans les histoires de Hans Christian Andersen et de se souvenir que dans la version originale, l’histoire de la petite sirène est bien plus triste que son adaptation cinématographique, ce qui explique son air si mélancolique.

Cygne à Copenhague
Port de Copenhague

On peut ensuite en profiter pour faire un petit détour par le Kastellet. Cette ancienne caserne militaire en forme d’étoile a été reconverti en parc et l’on peut aujourd’hui déambuler le long des canaux ou entre les anciennes baraques d’un rouge incandescent.

Kastellet à Copenhague
Copenhague
Fontaine de Gefion à Copenhague

Le quartier de Nyboder

La particularité du quartier de Nyboder est la couleur orange typique de ses petites maisons. Initialement construit pour pouvoir loger les marins de la ville, le quartier de Nyboder promet de belles balades dans ses rues au quadrillage parfait. Le quartier est aujourd’hui encore principalement occupé par des militaires et leurs familles, même si depuis 2006 les logements ont également été ouverts aux civils.

Le film « the Danish Girl » de Tom Hooper a été tourné dans le quartier Nyboder, ce qui permet de profiter de ces quelques rues du quartier depuis chez soi.

Quartier de Nyboder à Copenhague
Quartier de Nyboder à Copenhague

Le château de Rosenborg

Le château de Rosenborg (Rosenborg Slot), est (subjectivement) le plus beau château de Copenhague. Datant du dix-septième siècle, et construit dans un style renaissance, il a su garder son apparat d’antan grâce à ses salles magnifiquement décorées. Le château est encore aujourd’hui ouvert à la visite, son intérieur et son mobilier ayant été très bien conservés. Le site officiel du Rosenborg Slot présente certaines des salles les mieux conservées du site, pour se plonger un instant dans l’histoire du lieu (en anglais).

Le château de Rosenborg est également entouré d’un très agréable jardin (« Kongens Have« , ce qui signifie « les jadins du roi »)

Chateau de Frederiksberg
Chateau de Frederiksberg à Copenhague
Chateau de Frederiksberg à Copenhague
Chateau de Frederiskberg à Copenhague

Le quartier de Nørrebro

Le quartier de Nørrebro est un ancien quartier ouvrier qui, comme beaucoup d’autres quartiers de cette époque, a aujourd’hui fait peau neuve et les maisons traditionnelles ont laissé place à des friperies, galeries d’art et cafés confortables. Contrairement à ce qu’un plan de la ville laissse penser, Nørrebro n’est pas séparée du centre par un canal ou une rivière mais par une série de lacs artificiels au bord desquels il fait bon marcher.

Un bon quartier pour découvrir le hygge, cet art de vivre à la danoise (impossible de ne pas l’aborder en parlant de Copenhague), assis au soleil en hiver à la terrasse d’un café, une boisson chaude à la cannelle entre les mains, réchauffé par les bougies sur la table.

Côté menu, les déjeuners de Nørrebro sont souvent accompagnées du fameux smørrebrød danois, tranche de pain de seigle agrémentées de beurre, de charcuterie ou de poissons (plus particulièrement du hareng).

Rue de Copenhague

Le quartier de Frederiksberg

Le quartier de Frederiksberg est un quartier huppé du centre de Copenhague. On y retrouve le très joli parc de Frederiskberg Have, avec ses vastes pelouses à l’anglaise.

Rue de Copenhague au Danemark

Le quartier de Vesterbro

Il y a encore quelques décennies, le quartier de Vesterbro avait une image bien différente de celle d’aujourd’hui. Ces dernières années les cafés branchés et les galeries d’art ont poussé à foison dans le quartier et ont remplacé les squats et les dealers de drogue. C’est aussi dans ce quartier que l’on retrouve la célèbre brasserie Carlsberg (littéralement « la montagne de Carl », en hommage au fils du fondateur). Un ancien quartier réhabilité, devenu un temple du hype, qui n’est pas sans rappeler notre balade à Shoreditch.

Carlsberg à Copenhague
Rue de Copenhague auDanemark
Rue de Copenhague
Rue de Copenhague

Les jardins Tivoli

A quelques pas de la gare centrale, le parc Tivoli déploie en hiver tout un étalage de décoration féérique (féérie qui se mérite tout de même au prix de quelques heures de queue et d’un ticket d’entrée au prix quelque peu épicé). Installé au coeur de la ville depuis 1843, les jardins de Tivoli furent fondés par Georg Carstensen, pour la distraction des copenhagois et copenhagoises.

Les jardins de Tivoli, normalement fermés pendant l’hiver, rouvrent quelques jours avant les fêtes de fin d’année. Le parc, qui abrite, en plus des attractions, un palais indien, un pavillon chinois et un jardin japonais, revêt alors des couleurs de Noël avec des sapins à chaque coin d’allée, des illuminations et des stands de confiserie.

Parc Tivoli à Copenhague
Parc Tivoli à Copenhague
Parc Tivoli à Copenhague
Parc Tivoli à Copenhague
Parc Tivoli à Copenhague

Le quartier de Slotsholmen

Le Slotsholmen es techniquement le véritable coeur historique de la ville. C’est, en effet, ici que fut fondé le premier château de Copenhague en 1167, par l’évêque Absalon. La famille royale s’installa sur cette île qui devint sa résidence officielle dès le quinzième siècle. Le Christianborg Slot fut finalement édifié au début du dix-huitième siècle pour donner un air de modernité au Palais Royal. Modernité que l’on retrouva également à cette époque dans les orientations politiques du pays, grâce à l’influence du médecin du roi le Docteur Struensee. Ce dernier, profitant des troubles mentaux du roi Christian VII, devint rapidement l’amant de la reine Caroline-Mathilde et mena, officieusement, de nombreuses réformes afin de faire rentrer le pays dans l’ère des Lumières. Un règne qui ne fut que de courte durée car Struensee fut finalement arrêté et exécuté en 1772. Une histoire retracée dans de nombreuses oeuvres dont le film « A royal affair », de Nikolaj Arcel sorti en 2012.

Quant au château de Christianborg, il disparut en partie en 1794 dans un important incendie. On peut aujourd’hui admirer le chateau reconstruit de Christianborg Slot, impressionnant mais pas des plus chaleureux .

Le quartier aux alentours du château est principalement constitué de bâtiments administratifs, qui n’en font plus aujourd’hui forcément l’un des quartiers les plus vivants de la ville. Reste toutefois encore le magnifique bâtiment de la bourse de Copenhague, qui vaut le détour avec ses jolies briques et son clocher en spirale.

Rue de Copenhague

Le quartier de Christianshavn

Avec ses maisons de brique et ses nombreux canaux, le quartier de Christianshavn a des faux airs d’Amsterdam. Le quartier est principalement résidentiel, même si on y trouve non loin le Reffen, grande halle donnant sur le port pour goûter la street food du monde entier.

Le monument le plus intriguant du quartier de Christianshavn est sans doute l’église Vol Frelsers Kirke, et son clocher aux airs de tour de Babel.

Vor Frelsers Kirke à Copenhagu

Le quartier de Christiania

Le quartier de Christiania est très littéralement un monde à part au sein de Copenhague. Et ce n’est pas juste une façon de parler puisque Christiania jouit d’une relative indépendance juridique au sein du pays. Comme une espèce de micro-état qui s’autorégulerait seul, à l’abri des regards (très littéralement : les photos sont interdites). L’ambiance y est donc légèrement déboussolante entre touristes intrigués et vendeurs de drogue.

Copenhague

*

Pour retrouver cet article sur Pinterest :

Retrouvez moi également sur Instagram :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s