Petit guide de Budapest

Budapest, surnommée la « perle du Danube », est la capitale de la Hongrie. C’est une ville riche en histoire, où l’on peut retrouver (en vrac), des petites rues à l’ambiance médiévale, des immenses parcs où il fait bon se rafraîchir l’été en grignotant des épis de maïs, une patinoire en plein air pour déguster du vin chaud sur la glace, des bars installés dans des vieux immeubles en ruine, des thermes où l’on joue aux échecs dans l’eau, des immenses bâtments institutionnels plus richement décorés les uns que les autres, des cafés à l’ambiance chic pour faire un bond dans le temps en dégustant une pâtisserie, et des cours d’immeubles aux magasins vintage. Cette diversité s’explique par l’histoire de la ville qui, jusqu’au dix-neuvième était en réalité composée de trois villes distinctes : Buda, Pest et Obuda.

Bref, à Budapest, il y en a pour tous les goûts, que l’on soit férus d’histoire et de musique classique ou de bière et de shopping, ou encore de parcs et de petites rues calmes. Pour s’y retrouver dans toutes ces options, suivez le guide (établi par une quasi-locale, puisque Budapest est ma ville natale que je connais -quasiment- sur le bout des doigts) !

Le quartier du château, lA VIEILLE VILle

Le quartier du château de Budapest est un bon point de départ pour découvrir la ville.

Plus ancien quartier de la ville, et situé en hauteur, le quartier offre de beaux points de vue sur les autres colline des alentours, sur le Danube et sur la plaine de Pest en contrebas. Mais si ce quartier est aussi apprécié (et touristique), ce n’est pas uniquement grâce à son panorama, mais également grâce à la multitude de vieilles belles maisons colorées, joliment restaurées, dont certaines remontent au Moyen-Age. Un quartier incontournable pour les amoureux d’histoire qui souhaitent remonter le temps.

L’histoire du château de Buda (Budavári Palota) remonte au treizième siècle, époque à laquelle le roi Béla IV décide de fortifier les abords de la colline de Buda pour se protéger des invasions mongoles. Le château devient alors la résidence des rois de Hongrie pour de nombreux siècles, avant d’être reconverti en musée. Le bâtiment actuel du château abrite aujourd’hui la galerie nationale ainsi que la bibliothèque nationale hongroise. Le château vaut également le détour pour sa terrasse d’où l’on peut admirer la vue sur la ville.

Vue sur le château depuis les rives du Danube

Situé sous le bâtiment, le Bazar du jardin du château (Várkert Bazár) est un magnifique jardin, atypique, sur les bords du Danube. Construit à la fin du dix-neuvième siècle pour abriter des galeries commerçantes, le Bazar servit de lieu de rencontre pour la jeunesse des années 60 aux années 80. Entièrement rénové il y a quelques années, le Várkert Bazár est aujourd’hui un magnifique petit parc où il fait bon flâner entre les fleurs et les bâtiments néorenaissance éclatants.

Le bazar du jardin du château

L’église Matthias (Mátyás-templom) se repère de loin grâce à son beau toit de tuiles colorées et ses murs d’un blanc éclatant aux décorations néo-gothiques. Et le moins que l’on puisse dise, c’est que l’intérieur est tout aussi resplendissant que l’extérieur, puisque le choeur et la nef de l’église sont recouverts de fresques dorées et bleues. Si l’église a été inaugurée dès le treizième siècle par Béla IV (encore lui), elle a été reconstruite à de nombreuses reprises, notamment après sa transformation en mosquée pendant l’occupation ottomane.

L’église porte le nom « d’église Matthias » en hommage à Matthias Corvin Ier, roi de Hongrie entre 1458 à 1490, encore aujourd’hui considéré comme l’un des monarques les plus importants du pays. Son emblème, le corbeau, se retrouve sur de nombreuses sculptures du quartier.

Sans surprise, avec une telle histoire, l’église Matthias est l’une des églises les plus importantes de Budapest et sert de cadre à des cérémonies très prestigieuses, comme par exemple le couronnement de l’Impératrice Sissi et de l’Empereur François-Joseph.

Le toit coloré de l’église Saint-Mathias
L’intérieur de l’église Saint-Mathias

Le Bastion des pêcheurs (Halászbástya) encadre l’église Matthias comme un magnifique écrin. Construit au début du vingtième siècle sur les plans de l’architecte Frigyes Schulek (à qui l’on doit également la restauration de l’église Matthias), le bastion a un but décoratif. Offrant une belle vue dégagée sur le Danube et le parlement de l’autre côté du fleuve, le bastion permet une balade agréable après la visite de l’église.

La statue de Saint Stéphane avec, en fond, le Bastion des pêcheurs

Le Tóth Árpád sétány est une promenade située du côté ouest du quartier du château. Grâce à sa situation en hauteur, on aperçoit Buda qui s’étale devant nos yeux, avec ses nombreuses collines.

A visiter / à voir dans le quartier du château :

  • La porte de Vienne (Bécsi kapu), porte d’entrée du quartier
  • La palais royal et la cour des lions (Oroszlános udvar) pour admirer la vue et les nombreuses statues qui ornent la cour. Le palais royal est le lieu de nombreux festivals dont le principal – la fête de l’artisanat (mesterségek ünnepe) – a lieu tous les ans vers la mi-août
  • La galerie nationale (Magyar Nemzeti Galéria) pour découvrir les peintres hongrois
  • Le bastion des pêcheurs (Halászbástya) pour son panorama
  • L’Eglise Saint Mathias (Mátyás-templom) pour son magnifique décor
  • Le funiculaire du palais (Budavári sikló)
  • Le chemin de ronde du palais pour son ambiance médiévale
  • Le parc du Bazar du château (Várkert Bazár)
  • Pour une pause au quartier du château : la pâtisserie Ruszwurm

Le quartier du Gellérthegy

Le quartier de Gellérthegy est un quartier agréable de Buda. Occupé en grande partie par un parc, le quartier cache quelques magnifiques villas parmi ses rues boisées et des petites places aux cafés agréables.

Le quartier doit son nom au « Gellért-hegy », une colline trônant majestueusement au bord du Danube, ses falaises se dressant directement face au fleuve. Impossible de la rater lors d’un passage à Budapest puisque la statue de la liberté surplombant son sommet domine la ville et est visible de nombreux endroits.

La statue et la statue de la liberté

Le Gellérthegy est avant tout un parc où il fait bon se promener, grimper (sur des chemins plus ou moins abruptes) vers la citadelle tout au sommet. Les chemins parcourant les plus de cinquante hectares du parc sont nombreux, et les ambiances variées entre vastes pelouses où jouent des enfants et petits escaliers longeant la falaise. En montant vers le sommet, on peut notamment y admirer une chapelle troglodyte aménagée dans l’une des cavités de la colline (sziklatemplom).

Escaliers du parc Gellérthegy
Vue sur le château depuis le Gellérthegy
Vue sur le Parlement depuis le Gellérthegy

Au sommet de la colline se dresse la citadelle (citadella). Ancien fort, construit par les Habsurg au milieu du dix-neuvième siècle, la citadelle est aujourd’hui un lieu de rencontres pour les touristes comme pour les locaux qui viennent y admirer le coucher de soleil sur la ville (la vue est imprenable). Le lieu est surtout connu pour sa statue de la liberté (Szabadság-szobor) qui représente une femme tendant une feuille de palmier vers le ciel. Cette statue, haute de quatorze mètres, et édifiée en 1947 est aujourd’hui l’un des emblèmes de la ville.

Statue de la Citadelle
Vue sur le pont des chaînes depuis la Citadelle
Vue sur Pest depuis la Citadelle

Tout aussi emblématique, les thermes Gellért (Gellért gyógyfürdő) situées au pied de la colline sont réputés pour être les plus beaux de la ville. Construits au début des années 1910 dans le style Sécession, un mouvement Art Nouveau initié à Vienne, les thermes Gellért sont célèbres pour leur décoration intérieure en porcelaine de Zsolnay. Ou l’art de barboter dans l’eau chaude avec classe.

A quelques centaines de mètres, les bains Rudas (Rudas gyógyfürdő) font une sérieuse concurrence aux thermes Gellért. Datant de l’époque ottomane, les bains Rudas sont aujourd’hui divisées un deux parties distinctes : la partie turque traditionnelle d’époque restaurée (avec bassin et fontaines de pierre) et une partie spa plus moderne donnant sur le Danube. De loin d’un des plus beaux bains de la ville (et pourtant, ils sont nombreux).

A voir / à visiter dans le quartier de Gellért-Hegy:

  • Le parc du Gellert-Hegy (Gellérthegy) pour une balade nature
  • Les rues situées au sud du parc (Rezeda utca, Pipacs utca, Minerva utca) pour découvrir le charme des petites rues du quartier
  • La Citadelle (citadella) pour admirer le coucher de soleil
  • Les thermes Gellért (Gellért gyógyfürdő) pour une bagnade chic
  • Les thermes Rudas (Rudas gyógyfürdő) pour une baignade orientale
  • L’avenue Bartok Béla (Bartok Béla ut) et la place Moricz Zsigmond (Moricz Zsigmond körtér) pour flâner avec les locaux
  • Pour une pause dans le quartier :
  • Le salon de thé Hadik sur l’avenue Bartok Béla pour un café et une pâtisserie
  • Le Szatyor sur l’avenue Bartok Béla pour prendre un verre

Lipótváros, le quartier du parlement

Le quartier de Lipótváros se situe sur le bord du Danube, côté pest. Quartier imposant, grâce au parlement et à ses places bordées d’immenses ministères et de musées, c’est l’endroit idéal pour s’en prendre plein les yeux.

De tous les bâtiment du quartier, le plus impressionnant et sûrement celui du parlement (Országház), situé sur la place Kossuth (Kossuth Lajos tér). Achevé en 1904, le parlement culmine à 96 mètres de haut, hauteur symbolique puisqu’elle fait référence à l’année 896 où le peuple des magyars s’est officiellement installé dans le pays. Un nombre que l’on retrouve à de nombreux endroits du bâtiment puisque l’escalier principal compte également 96 marches. Le parlement impressionne aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur avec ses proportions parfaites et l’attention portée au moindre détail de décoration. Autre particularité de ce parlement: il a été construit intégralement avec des matériaux du pays.

La façade du Parlement
La coupole du Parlement

Si le côté ouest du parlement donne directement sur le Danube (ce qui offre l’occasion d’une balade assez magique), la façade est donne sur la place Kossuth. Et si le parlement reste le bâtiment le plus impressionant de la place, les musées et ministères qui y font face n’ont guère de choses à lui envier. La place étant agrémentée de nombreuses statues, elle vaut largement le détour et l’on pourrait y rester des heures à observer ses détails, ainsi que les points de vue qui s’offre sur le château situé sur l’autre rive.

La place Kossuth

Situé à deux pas de la place Kossuth, la place de la liberté (Szabadság tér) est sans conteste l’une des plus belles places de Budapest. Abritant un parc en son centre (avec d’ailleurs un très agréable café), la place est entourée de bâtiments tous plus majestueux les uns que les autres dont la banque nationale hongroise (Magyar Nemzeti Bank) ou l’ancienne bourse devenue le siège de la télévision nationale.

Au sud de la place de la liberté, se trouve la place Saint Etienne (Szent István tér), une place à l’ambiance quasi méditerranéenne grâce à ses quelques bâtiments de style renaissance, au centre de laquelle trône la basilique Saint Etienne (Szent István-bazilika). Cette basilique rend hommage à Saint Etienne, premier roi catholique du pays, ayant officiellement fondé le royaume de Hongrie. Saint Etienne est fêté tous les ans le 20 août, au cours de la fête nationale. La basilique, quant à elle, fut inaugurée en 1906 et, comme sa voisine le parlement, culmine à 96 mètres de haut.

L’intérieur de la Basilique

A voir / à visiter dans le quartier:

  • La place Kossuth (Kossuth Lajos tér) et le Parlement (visite guidée possible en français – réservation obligatoire)
  • Le monument des chaussures, au bord du Danube
  • Le musée ethnographique (Néprajzi Muzeum)
  • La place de la liberté (Szabadság tér)
  • La basilique Saint Etienne (Szent István-bazilika) et sa coupole, et la rue Zrinyi (Zrinyi utca)
  • La ligne de tram n°2 qui longe le Danube et offre une vue magnifique sur la ville

Pour une pause dans le quartier :

Le marché couvert de Hold utca (Belvárosi Piac) pour tester un marché gastronomique

Belváros, le centre-ville

Belváros signifie très littéralement « centre-ville », mais pour une ville de la taille de Budapest, il faudrait plutôt parler d’hyper-centre vu la petite taille de ce quartier, pourtant très bien fourni en petites et grandes places cerclées de monuments à visiter.

La place Deák Ferenc (Deák Ferenc tér), est le coeur de la ville. C’est une place monumentale, avec de nombreux petits recoins, qui regorge de vie, entre les étudiants qui s’y retrouvent le soir pour prendre un verre, les touristes qui flanent dans les rues et les travailleurs sortant des bureaux des alentours. La place Deák Ferenc est un passage quasi-obligé pour toute personne visitant la ville.

Le tram n°61 sur la place Deak Ferenc
Les bâtiments impressionnants de la place Deak Ferenc

La place Vörösmarty (Vörösmarty tér), est une petite place piétonne où se tient chaquée année le grand marché de Noël de Budapest. Elle reste charmante à chaque époque de l’année, avec sa fontaine aux lions et ses beaux bâtiments. De cette place s’ouvre la rue Váci (Váci utca), principale rue commerçant de la ville où l’on retrouve toutes les grandes marques de prêt-à-porter. De la place Vörösmarty, s’ouvre également la place József nádor (József nádor tér), décorée depuis peu par des sculptures en porcelaine de fabriques réputées du pays.

La place Jozsef Nador

Située à l’entrée du pont Elisabeth (Erzsébet híd), le passage de la cour de Paris (Párizsi udvar) a été récemment rénové pour abriter un hôtel de luxe. Alors qu’elle était un peu laissée à l’abandon depuis quelques années, la Maison Brudern, achevée en 1912, dans laquelle est situé ce passage a retrouvé toute sa superbe.

L’intérieur de la cour de Paris
L’entrée de la cour de Paris

Un peu à l’écart de l’agitation des rues animées des alentours, se cache un très joli petit parc fleuri : le parc Károlyi (Károlyikert). Un lieu idéal pour une petite pause à l’ombre.

Les rues autour du parc Karolyi

Et bien sûr, impossible d’évoquer le centre-ville de Budapest sans parler de ses fameuses halles (« Budapesti Központi Vásárcsarnok« ). L’occasion d’acheter un stock de produits locaux, entre paprika, charcuterie, et petits gâteaux salés. L’étage des halles regorge de petits stands de nourriture pour manger sur le pouce, ou achter de l’artisanat (plus ou moins) local.

Un stand des halles centrales

A voir / à visiter dans le quartier

  • La place Deák Ferenc (Deák Ferenc tér)
  • La place József nádor (József nádor tér)
  • La place Széchényi Istvan tér (Széchenyi István tér) pour y admirer la vue sur le pont des chaînes et le château, ainsi que le Palais Gresham (aujourd’hui Four Seasons Hôtel)
  • Le Duna Korzo, promenade piétonne au bord du Danube
  • La place Vigado (Vigado Tér) et son théâtre
  • La cour de Paris (Párizsi udvar)
  • Le parc Károlyi (Károlyi-kert)
  • Le quartier autour d’Egyetem tér, coeur de la vie étudiante de la ville
  • Les halles centrales (Nagy Vásárcsarnok)

Pour une pause dans le quartier

  • Les bars de la place Deák Ferenc, et plus particulièrement le Fröccsterrasz installé dans une ancienne gare routière
  • Le café Gerveaud (Gerveaud Kavéház), l’une des pâtisseries les plus célèbres de la ville
  • Le café Gerloczy pour profiter d’une agréable terrasse et de son ambiance à la française
  • Le Csendes Létterem, café-boutique à l’ambiance un peu hipster
  • Les stands des halles centrales
  • Le Memorise Skybar, pour un verre en rooftop
  • Le Central Café, l’un des plus anciens cafés de la ville

Terézváros, le quartier de l’opéra

Le quartier de Terézváros est un peu l’équivalent du Broadway local. C’est un quartier chic, où pullulent théâtres, cafés, restaurants et bars plus ou moins. Un quartier à découvrir principalement à la tombée de la nuit lorsque les rues s’animent.

L’opéra (Magyar Állami Operaház) marque le coeur du quartier. Son intérieur est magnifique avec ses fauteuils de velour rouge, ses dorures, son plafond peint et son lustre. Des visites guidées sont organisées pour découvrir les secrets des lieux (pas de fantôme à signaler dans cet opéra ci a priori), mais pour l’apprécier à sa juste valeur, le plus simple est encore de prendre des billets.

Si l’opéra vaut le détour, c’est aussi parce qu’il est situé sur l’avenue Andrássy (Andrássy út), l’artère la plus connue de la ville. L’avenue, longue d’un peu plus de deux kilomètres, relie la place Deák Ferenc à la place des Héros, dans une succession de magnifiques immeubles. Remonter l’avenue Andrássy à pied permet d’en apprécier toutes les ambiances. Si le bas de l’avenue est très commerçante avec une succession de magasins de luxe, le chemin laisse vite place à des ambassades (non moins luxueuses) aux petits jardins dans une atmosphère plus boisée.

L’avenue Andrássy traverse de nombreuses belles de la ville telle que la place Jokai (Jókai tér) couverte de terrasses de restaurants, l’Oktogon (croisement entre l’avenue et le Grand Boulevard de Budapest), et la place Kodály körönd (Kodály körönd tér).

Et s’il est recommandé de faire l’aller à pied, le retour peut se faire avec l’un des premiers métros du monde. En effet, sous l’avenue passe la ligne de métro numéro un (« Kisföldalatti » – littéralement « le petit sous terre »). Premier métro du continent européen, les stations sont joliment décorées.

A voir / à visiter dans le quartier :

  • L’avenue Andrássy (Andrássy út)
  • L’opéra (Magyar Állami Operaház)
  • La rue Nagymezö (Nagymező utca) pour son ambiance « Broadway »
  • L’académie de musique Liszt Ferenc (Zeneakadémia) et son magnifique bâtiment
  • La place Oktogon (Oktogon), coeur de Pest
  • Le musée de la Terreur (Terror Háza) pour en découvrir plus sur l’histoire du pays
  • La place Kodály körönd (Kodály körönd tér) pour ses beaux bâtiments
  • L’avenue Városligeti fasor, pour découvrir un côté plus boisé de la ville

Pour faire une pause dans le quartier:

  • Le 360 Bar pour un verre avec vue panoramique sur la ville
  • Le Café Müvész (Művész Kávéház), une institution de la ville
  • Le restaurant Két Szerecsen pour un dîner plus chic
  • Le Bisztro Most pour un verre et un repas sur le pouce dans une ambiance décontractée
  • Le Potkulcs pour une ambiance pub

Városliget, le Bois de Ville

Le Városliget, c’est l’un des poumons de la ville. Situé tout au bout de l’avenue Andrássy, le Városliget est un énorme parc regroupant des musées, des thermes, un zoo, un cirque, un château, une patinoire, un parc d’attraction et bien sûr des petits chemins parsemées de bancs et de parterres de fleurs pour se reposer après tous ces évènements. En résumé, c’est the place to be par les weeks-ends ensoleillés.

A l’entrée du parc, on retrouve la majestueuse place des Héros (Hősök tere), immense étendue qui célèbre l’installation du peuple des Magyars sur le territoire de la Hongrie actuelle. Au centre de la place se dresse le Monument du Millénaire (Millenniumi emlékmű), l’un des emblèmes de la ville. De part et d’autre du monument, le musée des beaux arts (Szépművészeti Múzeum) et la galerie d’art du Műcsarnok encadrent la place.

Derrière la place des Héros, un petit pont traverse le lac du Városliget. Ce lac artifiel permet de faire de la barque par les chaudes journées d’été et se transforme en patinoire pour les longues soirées d’hiver. Derrière l’eau, se dresse la belle silhouette du château de Vajdahunyad (Vajdahunyad vára). Inspiré du château de Hunedoara en Transylvanie, le château de Vajdahunyad est construit d’éléments de différents styles architecturaux pour présenter un panorama des différents styles du pays.

La patinoire du Varosliget

Malgré toutes ces belle choses, les stars du parc sont incontestablement les célèbres thermes Széchenyi (Széchenyi gyógyfürdő). Connus dans le monde entier grâce à leur murs jaune et aux joueurs d’échecs aquatique, ces bains sont les plus populaires de la ville.

A voir / à visiter dans le quartier :

  • La place des Héros
  • Le musée des Beaux Arts (Szépművészeti Múzeum)
  • La galerie d’art du Műcsarnok
  • Le château de Vajdahunyad (Vajdahunyad vára)
  • Le très joli zoo de Budapest (Fővárosi Állat- és Növénykert)
  • Les thermes Széchenyi (Széchenyi gyógyfürdő)

Pour faire une pause dans le quartier

  • Le restaurant Gundel, l’un des restaurants les plus réputés de la ville
  • La patinoire du lac (Műjégpálya) en hiver

Erzsébetváros, le quartier juif

Le quartier d’Erzsébetváros est un quartier très animé du centre, dont le coeur est situé entre le Boulevard Erzsébet (Erzsébet körút) et le Danube. Alignant les bars et les ruins pubs (romkomcsa), le quartier est bien-aimé des touristes (parfois malheureusement pour le désarroi des locaux).

Une rue du quartier

Le quartier d’Erzsébetváros abrite la grande synagogue de Budapest (Dohány utcai zsinagóga), plus grande synagogue d’Europe et deuxième plus grande du monde. Construite au milieu du 19ème siècle, le bâtiment de la synagogue s’inspire du style mauresque. Ses hautes tours se voient de plusieurs points de vue de Budapest. Plus confidentielles, les synagogues de la rue Rumbach et de la rue Kazinczy sont plus petites mais tout aussi jolies.

L’intérieur de la synagogue Rumbach

Le quartier est également connu pour ses ruins pubs (romkomcsa), ces bars atypiques de plus en plus répandus en Europe Centrale. Le principe est simple : prendre un bâtiment qui tombe quasiment en ruine (ou carrément un terrain vague), le transformer en squat artistique avant d’y installer un bar, des tables de récup et une bonne sono. Certains sont devenus si connus qu’ils sont désormais des institutions du quartier, comme par exemple le Szimpla Kert, ou l‘Instant.

Le szimpla kert
L’Anker Köz, une petite rue commerçante du quartier

A voir / à visiter dans le quartier :

  • La Grande synagogue (Dohány utcai zsinagóga)
  • La rue Király (Király utca), l’une des rues les plus animées de la ville
  • La place Madách Imre (Madách Imre tér) et ses terrasses derrière un impressionnant bâtiment aux briques rouge

Pour une pause dans le quartier

  • Le szputnyik shop D20 pour du shopping vintage
  • Le Gozsdu Udvar, succession de cours intérieurs peuplées de bars et de restaurants
  • Le bar Szimpla Kert, le plus célèbre bar de la ville
  • Kőleves Kert pour prendre un verre dans un agréable jardin
  • Le bar à vin Doblo
  • Le New York Café pour un goûter chic
  • Le Karavan, assortissement de food trucks
  • Grandio pour un verre dans un jardin

Jozsefváros, le quartier des palais

Jozsefváros a longtemps été un quartier un peu mal-aimé de Budapest. Surnommé Nyócker par les locaux (un diminutif pour « huitième arrondissement »), les rues du quartier ont longtemps eu la réputation d’être un peu mal famées. Mais ces derniers années, le quartier retrouve de son éclat, de rénovation en rénovation et révèle peu à peu sa beauté. Les rues situées entre le Boulevard Joseph (Józsefváros) et le Petit Boulevard (Kiskörút) méritent bien leur surnom de « quartier des palais » (Palotanegyed).

Situé sur le petit Boulevard, le Musée National Hongrois (Magyar Nemzeti Múzeum) permet de découvrir en quelques heures plusieurs pans de l’histoire hongroise. Un passage intéressant pour qui souhaite en découvrir plus sur les origines du pays.

Après cette visite culturelle, les rues aux alentours permettent de se dégourdir les jambes et d’admirer les magnifiques façades du quartier notamment autour de la rue Reviczky (Reviczky utca), la place Mikszáth Kálmán (Mikszáth Kálmán tér) et la place Lőrinc pap (Lőrinc pap tér).

La place Mikszath Kalman

Non loin de là, la coupole du Musée des arts décoratifs (Magyar Iparművészeti Múzeum) se repère de loin grâce à ses tuiles d’un vert éclatant. Conçu par les architectes Lechner Ödön et Pártos Gyula, le bâtiment est un chef d’oeuvre de l’Art Nouveau. A voir absolument, au moins de l’extérieur.

L’intérieur du musée des arts décoratifs

A voir / A visiter dans le quartier

  • Le Musée National Hongrois (Magyar Nemzeti Múzeum)
  • Le bâtiment de la Bibliothèque Szabo Ervin (Fővárosi Szabó Ervin Könyvtár)
  • La place Kálvin (Kálvin tér) et son église
  • Le Musée des arts décoratifs (Magyar Iparművészeti Múzeum)
  • La place Mikszáth Kálmán (Mikszáth Kálmán tér)
  • La place Lőrinc pap (Lőrinc pap tér)
  • La place Corvin (Corvin Köz)

Pour une pause dans le quartier

La rue Ráday (Ráday utca) regorge de restaurants proposant des menus peu chers, surtout le midi en semaine

L’ILe Marguerite

Entre Buda et Pest, se situe un petit îlot de tranquilité (enfin…sauf peut-être les week-ends d’été) : l’île Marguerite. Quasiment intégralement recouverte de verdure, l’île Marguerite est avec le Bois de ville, un lieu très apprécié des Budapestois pour prendre l’air (quand ils ne partent pas au lac Balaton pour se tremper les pieds dans l’eau).

En plus de grandes pelouses et de ses allées ombragées, l’île Marguerite comporte également plusieurs piscines (dont le Palatinus Strandfürdő, l’une des plus grandes de la ville) un théâtre en plein air (Szabadtéri színpad), un jardin japonais, une fontaine musicale, quelques hôtels et bars en plein air et pour les plus sportifs une piste de course qui fait le tour de l’île.

Un glacier de l’île Marguerite

Les ponts de Budapest

Les ponts de Budapest ne représentent pas un quartier à part entière, mais impossible de parler de la ville sans évoquer ses fameux ponts, au nombre de sept (du nord au sud) :

Le pont Árpád (Árpád híd), l’un des plus récents de la ville puisque sa construction ne remonte qu’aux années 1930.

Le pont Marguerite (Margit híd), qui, comme son nom l’indique, permet d’accéder à l’île Marguerite. L’un des plus beaux ponts de la ville, aussi bien grâce à sa belle couleur jaune pastel et ses élégants lampadaires, mais surtout parce qu’il offre l’une des plus belles vues sur la ville.

Le pont des chaînes (Széchenyi lánchíd) : sans doute l’une des images les plus connues de la ville (voire du pays). Un incontournable, à traverser à pied pour admirer la vue sur le château.

Le pont des chaînes

Le pont Elisabeth (Erzsébet híd), très élégant pont blanc reliant le mont Gellért à l’hyper-centre.

Le pont Elisabeth

Le pont de la liberté (Szabadság híd), est reconnaissable grâce à sa belle couleur verte et à ses beaux ornements. Très richement décoré, il est piéton certains week-ends d’été ce qui donne lieu à d’étonnants pique-niques à même le sol du pont.

Le pont de la liberté

Le pont Petőfi (Petőfi híd) est plus discret que les autres ponts de la ville, mais il présente quand même une jolie vue sur le Danube, le mont Gellért et le bâtiment de l’université polytechnique de Budapest.

Le pont Rákóczi (Rákóczi híd) est le pont le plus au sud de la ville, ce qui le rend excentré par rapport aux autres. Il n’est pas forcément le plus impressionnant, mais il se situe non loin du Kopaszi-gát, une digue sur le Danube très appréciée des Budapestois pour leurs balades du week-end.

Notre voyage à Budapest s’achève ici…pour l’instant, car j’espère que cet article sera le premier d’une longue série pour vous faire découvrir tous les secrets de cette belle ville.

*

Pour retrouver cet article sur Pinterest :

Retrouvez moi également sur Instagram:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s